Le métro moscovite : construction

La construction du métro de Moscou débute en novembre 1931. Dans les années 30, la révolution, la guerre civile et d'autres terribles événements ne remontent pas à si loin en URSS. L'économie du pays commence à redémarrer et on veut avant tout la paix. Malgré cela, l'approche d'une guerre en Europe se fait sentir. Alors en URSS on ne fait pas que s'y attendre, on s'y prépare activement.

En 1937, l'entreprise nationale Metrostroï commence la construction d'un bunker destiné à l'armée de l'air, non loin de la station de métro Tchistïe Proudi. Un autre bunker est construit entre les stations Tverskaïa et Teatralnaïa, pour les civils. La construction du troisième bunker est interrompue par la guerre.

La construction du métro est doublée de la construction du réseau souterrain de distribution d'énergie. Ceci est entrepris dans le but de garantir la continuité de la distribution d'énergie et, au delà, du commandement de l'armée et du pays. Toujours en se préparant à la guerre, les plateformes centrales (aussi appelées quais en France) des stations sont construites loin des portes d'entrée du métro pour que, lors des attaques aériennes, l'ennemi ne puisse repérer la partie souterraine qui, à partir de 1941 sert d'abri anti-bombes à des centaines de milliers de moscovites. En juillet 1941, le quartier général de l'Armée Rouge se met à déménager chaque nuit dans la station Biélarouskaïa que l'on a divisé en deux: la première moitié de la station abritait les civils, la seconde l'armée. Chaque jour, après la fermeture du métro à 18h, les officiers doivent déménager à bout de bras tout leur matériel dans la station, et recommencer chaque matin. Deux mois plus tard, l'intégralité de la station Tchistïe Proudi est attribuée à l'armée. Cette dernière y demeure de façon permanente jusqu'à la fin de la guerre. En octobre 1941, la percée du front Briansk par les troupes nazis ouvre la route vers Moscou. Alors que la panique se propage dans la capitale, on évacue l'industrie, les institutions et la population. Le 15 octobre, alors que le sauvetage de la ville semble impossible, on décide de faire exploser toutes les usines et les entreprises de la ville et de démonter le métro pour le faire exploser. Quand Staline, après de longues heures d'hésitation, se décide enfin à ne pas abandonner la capitale, l'explosion prévue du métro est annulée et on se dépêche de le remonter. Hitler avait promis d'organiser une parade des troupes nazies sur la Place Rouge le 7 novembre, marquant l'anniversaire de la révolution. Le 7 novembre arrive et il y a bien une parade sur la Place Rouge, mais elle est conduite par le maréchal soviétique Boudenni. La parade devient le symbole de la détermination de Moscou à ne pas capituler, et pour les Russes elle sonne déjà comme une petite victoire sur les nazis. En l'honneur d'un tel événement, un gala est organisé pour les hauts grades de l'armée dans l'endroit le plus sûr de la capitale : le métro. Des meubles et une tribune sont montés en une journée et, après la fermeture du métro, un train où a été installé un buffet entre dans la station. Dès le début de la guerre, la compagnie en charge de la construction du métro moscovite avait été mobilisée pour construire trois nouveaux bunkers: sous le Kremlin, à la maison de campagne de Staline et sous la ville de Samara, et ce, dans le plus grand secret.

  • Mais comment fonctionnait donc le métro en tant qu'abri anti-bombes?

A l'annonce d'une attaque aérienne imminente, les employés du métro faisaient entrer les femmes et les enfants en priorité, puis le reste de la population. Une seconde ville avait été édifiée sous terre, avec tout ce qu'il faut pour assurer l'approvisionnement des grandes masses, notamment des fontaines d'eau potable et des toilettes, mais aussi des magasins alimentaires, des coiffeurs et même une bibliothèque dans la station Kourskaïa.

En plus de protéger les habitants des bombes, le métro était équipé de filtres et de ventilateurs protégeant les réfugiés en cas d'attaques de gaz. Même dans ces conditions extrêmes, les Moscovites continuèrent la construction de leur métro et, en janvier 1943 une nouvelle ligne entre les stations Teatralnaïa et Avtozavodskaïa fut inaugurée, et un an plus tard une autre ligne entre les stations Kourskaïa et Izmailovskaïa fut ouverte. Rappelons que, les hommes étant au front, ce sont les habitantes de Moscou qui ont permis l'extension sur 13km du réseau du métro moscovite durant la Seconde Guerre mondiale.

© 2016 Globetrotterka

Vous allez aussi aimer: 
Spécialité cubaine
Dessert cubain
Restaurant havanais
Restaurant havanais
Vladimir
Vladimir
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Moscou, université d'Etat de Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Mémorial de Doubossékovo
Ile d'Izmaïlovo, Moscou
Ile d'Izmaïlovo, Moscou
Parc Izmaïlovo, Moscou
Nécropole familiale d'Arkhangelskoïe
Parc D'Arkhangelskoïe
Parc d'Arkhangelskoïe
Statues du domaine d'Arkhangelskoïe
Basse terrasse d'Arkhangeslkoïe
Statue d'Arkhalngelskoïe
Statue d'Arkhangelskoïe
Palais principal d'Arkhangelskoïe
Adjakhouri, Mix Café, Moscou
Lac Baïkal, Sibérie
Lac Baïkal, Sibérie
Doubossékovo, banlieue moscovite
Lac Vouliagmeni, banlieue athénienne
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Moscou
Moscou
Kolomna, banlieue moscovite
Moscou
Moscou
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Moscou
Moscou
Moscou
  • Facebook Social Icon
  • Vkontakte Social Icon
  • Trip Advisor Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
 Qui sommes nous 

Bienvenue sur Globetrotterka.com!
Ce site se veut un guide pour tous ceux qui souhaitent découvrir la Russie et d'autres destinations du monde, loin des attractions et arnaques pour touristes. Etrangers, Russes, Moscovites, expatriés, si vous voulez sortir des sentiers battus et vivre une expérience authentique et unique, vous avez cliqué sur le bon site! 
N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et impressions. 

© 2018 Globetrotterka

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now