Jungle cubaine

Cuba abrite la flore et la faune les plus diversifiées mais aussi les plus endémiques des Caraïbes. Venir à Cuba pour les plages et passer à côté de ses forêts tropicales vierges et de ses magnifiques espèces animales exotiques serait un véritable crime. En effet, si l'arrivée des colons espagnols a marqué le début de 400 ans de déforestation intense (la forêt vierge recouvrait 95% de l'île en 1492 et seulement 16% en 1959), la plus grande île des Caraïbes conserve encore des zones protégées où il est possible d'observer dans leur habitat naturel des espèces menacées tel que la chauve-souris de Cuba, le Trognon de Cuba(l'oiseau emblème Cuba), le rat arboricole de Cuba, certaines espèces de colibri, la plus petite grenouille au monde et le crocodile cubain pour n'en citer que quelques uns. L'île possède également une végétation luxuriante et abrite de nombreuses chutes d'eau dont les plus hautes des Caraïbes. Pour en admirer deux des plus belles et explorer la jungle cubaine rendez-vous dans le sud-est de l'île. Randonnée et baignade inoubliables garanties!

Les deux plus hautes chutes d'eau de Cuba sont situées à une quinzaine de kilomètres de Mayari, au milieu de la forêt tropicale et de l'une des plus grandes forêts de pins cubains de toute l'île. Ces deux chutes de 85 et 127 mètres de dénivelé se rejoignent en bas de la montagne formant de spectaculaires rapides. Un restaurant s'est installé dans la forêt et a aménagé deux observatoires offrant une vue impressionnante, une piscine naturelle alimentée par les chutes d'eau elles-mêmes et deux circuits de randonnées praticables sans guide. L'entrée est payante, déguisée sous la forme d'un "café de bienvenue" à 5 cuc par personne. Vous n'êtes pas obligé d'attendre un guide pour partir explorer les deux circuits en toute sécurité. Souvent, l'un des responsables du restaurant commence à vous montrer des fleurs exotiques et essaye ensuite de vous faire attendre qu'il revienne pour continuer "l'excursion" contre versement d'un généreux "pourboire". Mais il n'y a ni obligation ni nécessité d'être accompagné d'un guide pour parcourir ces deux circuits par ailleurs très bien déblayés et aménagés. Le premier circuit d'une quarantaine de minutes à pieds + temps de baignade couvre le haut des chutes et mène à un grand observatoire-terrasse et à la piscine naturelle où il est possible de se baigner dans les chutes d'eau. Ce circuit en plein milieu de la forêt tropicale est bordé d'ananas cubains et de fougères, et reste accessible à tous les types de randonneurs. Le deuxième circuit d'un peu moins de deux heures (durée variable selon les aptitudes physiques des randonneurs) mène au pied des chutes où il est également possible de se baigner. Il requiert plus de temps mais aussi plus d'efforts, le dénivelé étant bien plus abrupte.

Comment s'y rendre ?

Pour admirer ce panorama d'une beauté sans égale un moyen de locomotion motorisé s'impose (voiture, tracteur ou camion). Cyclistes et randonneurs n'y parviendront pas tant la route est pentue, glissante et très irrégulière(nids de poules, cailloux, pierres, rochers, argile). Comptez une bonne demi heure par temps sec depuis Mayari jusqu'au point de départ des randonnées pour accéder aux chutes du Salto El Guayabo. Si vous êtes chanceux, vous parviendrez pour quelques pesos cubains à vous faire une place dans l'un des camions qui rejoignent les plantations de café sur la route des chutes d'eau. Tout est question de timing et de talents en négociations.

Où loger ?

Le logement le plus proche en dehors de la ville de Mayari et très certainement le plus agréable et bucolique de la région est l'hôtel Villa Pinares de Mayari. Situé à 600 mètres d'altitude entre l'Altiplanicie de Nipe et la Sierra Cristal, cet établissement est constitué d'une petite vingtaine de chalet spacieux et confortables avec salle de bain, salon et terrasse privés. Les chalets sont divisés en deux parties et chaque partie comprend une chambre, un salon, une salle de bain et une terrasse. Les murs qui les séparent sont fins mais il y a rarement foule dans cet hôtel perdu au beau milieu de l'une des plus belles forêts de l'île.

Là-bas les animaux sont rois et ont accès à toute la résidence. Il est donc normal que les paons et les poules se promènent autour de la piscine et du restaurant ou encore d'apercevoir le fameux trognon de Cuba, le quiscale noir, des colibris, des chauves souris cubaines et même une bande de vautours cubains. Certains animaux font l'objet d'un programme de réinsertion dans la nature et sont gardés dans une partie du jardin botanique de l'hôtel. C'est le cas notamment du rat arboricole de Cuba et de l'iguane.

Une petite lagune se remplie à la saison des pluies à environ 300 mètres de l'hôtel. A notre passage en mai 2017 elle était encore sèche mais le plongeoir qui la borde donne un aperçu de sa taille une fois remplie. Une belle piscine, un terrain de sport et la possibilité de faire des randonnées dans les montagnes de La Mensura et d'y voir l'un des plus beaux panoramas de la région (vue sur la baie de Nipe et l'océan atlantique) sont tout autant de raisons de rester séjourner dans cet établissement au plus proche de la nature cubaine.

Le restaurant à la toiture ouverte et constamment survolée par des oiseaux exotiques et où les paons s'aventurent sans crainte prend des airs de Jurassic Park et complète cette expérience unique et inoubliable. Enfin, l'hôtel bénéficie d'un micro climat très agréable grâce à la forêt tropicale qui l'entoure. Ici vous ne souffrirez pas d'une chaleur écrasante et pourrez vous relaxez dans une végétation luxuriante à prix cassés!

Tarifs :

Une chambre pour deux personnes 25 cuc/nuit

Petit déjeuner 2,5 cuc/personne et comprend une salade de fruits, un jus de fruit, café illimité, des toast, du miel, de la confiture, du beurre et des œufs au plat

Dîner et déjeuner 4-5 cuc/personne et se compose d'un poisson ou d'une viande grillé(e) accompagné(e) de riz blanc, de haricots rouges et d'une salade de crudités fraîchement préparée.

Comment s'y rendre ?

En voiture de location ou en taxi. La route étant très mauvaise, tous les chauffeurs de la région ne s'y aventureront pas pour moins de 30 cuc à l'aller.

Attention, les tracteurs et les camions faisant la navette entre Mayari et les plantations de la région ne vous mèneront malheureusement pas jusqu'à l'hôtel, ce-dernier étant situé une quinzaine de kilomètres plus loin.

Contact sur place : originaire de Mayari, Yulito propose ses services de guide et de chauffeur dans toute la région de Holguin. Très aimable, bon connaisseur de sa région et efficace, il se fera un plaisir de vous conduire où vous le souhaitez et de vous fournir quelques recommandations et explications sur la région. Il vous laissera peut-être même conduire sa vieille Ford lorsque la route est bonne et peu empruntée, une expérience que vous n'êtes pas prêt d'oublier! Yulito ne parle qu'espagnol. Pour le contacter : +54 53 45 57

© 2017 Globetrotterka

Vous allez aussi aimer: 
Spécialité cubaine
Dessert cubain
Restaurant havanais
Restaurant havanais
Vladimir
Vladimir
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Moscou, université d'Etat de Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Mémorial de Doubossékovo
Ile d'Izmaïlovo, Moscou
Ile d'Izmaïlovo, Moscou
Parc Izmaïlovo, Moscou
Nécropole familiale d'Arkhangelskoïe
Parc D'Arkhangelskoïe
Parc d'Arkhangelskoïe
Statues du domaine d'Arkhangelskoïe
Basse terrasse d'Arkhangeslkoïe
Statue d'Arkhalngelskoïe
Statue d'Arkhangelskoïe
Palais principal d'Arkhangelskoïe
Adjakhouri, Mix Café, Moscou
Lac Baïkal, Sibérie
Lac Baïkal, Sibérie
Doubossékovo, banlieue moscovite
Lac Vouliagmeni, banlieue athénienne
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Moscou
Moscou
Kolomna, banlieue moscovite
Moscou
Moscou
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Moscou
Moscou
Moscou