La gazéification des habitations en Russie

Dans un pays recouvert par plusieurs mètres de neige quatre à six mois par an (cela varie selon les régions), il fait bon d'avoir de quoi se chauffer et qui plus est à un prix abordable. Cela tombe bien, la Russie abrite les plus grandes réserves de gaz naturel au monde, et donc quoi de plus naturel pour les Russes que d'utiliser leur ressource si abondante?

A première vue, de telles images peuvent choquer, mais il y a une explication à ce paysage défiguré. Les tuyaux permettant l'acheminement du gaz aux habitations peuvent être enterrés mais cette option a un coût non négligeable et c'est pourquoi beaucoup de foyers russes préfèrent se chauffer au détriment de la beauté du paysage environnant. Il faut savoir que l'enfouissement, la mise en place et l'entretien des tuyaux sous terrains est en moyenne 60% plus cher que si les tuyaux ne sont pas enterrés. Non seulement les tuyaux sous terrains sont plus chers, mais ils ont également un débit en gaz plus faible et un entretien plus complexe et plus coûteux (il faut creuser et déterrer les tuyaux avec attention pour pouvoir les réparer).

De plus, les compagnies d'installation du chauffage au gaz refusent automatiquement la pose des tuyaux sous terrains si 1) le sol autour du logement contient des éléments corrosifs et donc qui endommageront les tuyaux ou 2) si la distance entre le logement et le réservoir de gaz est trop grande. En effet plus le logement est loin du réservoir, plus il devient difficile voire même impossible d'obtenir des autorisations de creuser sous des autoroutes, des parcs naturels protégés, d'autres habitations etc.

D'après Alexander Merzlov, directeur du département du développement durable à l'université d'agriculture de Timiryazev, le véritable danger de ces installations extérieures est l'accoutumance des habitants à ce nouveau type de paysage. Selon lui, les jeunes russes qui ont grandit au milieu de ces labyrinthes ont assimilés ces tuyaux au paysage traditionnel et ont développé un nouveau standard de beauté. Il y a donc un risque réel que lorsqu'ils intégreront la vie active ces jeunes encouragent la construction de ces installations.

Le paysage porte la traces des générations qui nous ont précédé et influence particulièrement notre qualité de vie. C'est aussi un héritage que nous laissons à nos enfants. La Russie s'étant sur 7 fuseaux horaires et deux continents; la richesse et la diversité de ses paysages est unique. Aujourd'hui la mondialisation a changé la face de beaucoup de pays, défiguré leurs paysages pour le confort facile, rapide et bon marché du plus grand nombre. Hélas, cela n'épargne pas le paysage traditionnel russe. Comme dans les autres pays émergents, les nouvelles constructions poussent comme des champignons, les villes s'étendent de plus en plus, la population a soif de modernité et malheureusement les maisons traditionnelles russes, les "izba", disparaissent du paysage. Alexander Merzlov est propriétaire d'une maison de campagne traditionnelle russe ("datcha") dans la périphérie de Moscou. Il se rappelle qu'il y a 10 ans son quartier comprenait 54 autres "datcha", aujourd'hui elles ne sont plus que 7, la sienne inclue. Les datcha ont fait place à d'énormes villas à plusieurs étages, les façades en bois ont été remplacées par du béton.

Voici quelques exemples de maisons de campagne traditionnelles russes, "datcha":

J'ai eu l'occasion de visiter une de ces nouvelles villas qui sont bien-sur très confortables, spacieuses et bien isolées, mais ce weekend-là je me suis sentie très loin de la Russie, dans une villa du sud de la France, sans la mer. Heureusement, j'ai aussi eu la chance de passer quelques jours dans une véritable datcha, sans eau courante, avec un "bania" tout en bois à la place d'une salle de bain classique. Evidemment, au début j'ai un peu regretté la douche de mon appartement...mais très vite je me suis habituée à faire chauffer mon bac d'eau sur le feu de cheminée, à sortir au bout du jardin au milieu de la nuit car les toilettes ne sont pas dans la maison mais dans une petite maison en bois séparée de la maison principale. Je ne dis pas qu'il ne faut pas profiter du progrès et ne pas avoir son petit confort, on peut très bien mettre une douche, un évier et des toilettes dans une datcha, mais il n'est pas nécessaire de bâtir des villas sur deux étages avec deux salons, des toilettes et une salle de bain par chambre et une chambre par personne, le tout recouvert de béton. Ça n'a aucun charme, aucune âme et certainement aucune identité.

Un autre phénomène que l'on observe depuis quelques années dans la banlieue des grandes villes de Russie est la construction de nouveaux quartiers avec des noms très attractifs tels que "La petite Suisse", "American Dream", "Benelux", "Dolce Vita". Pour attirer les consommateurs, les constructeurs immobiliers non seulement construisent des villas de style européen ou américain mais nomme également les quartiers avec des noms étrangers. Que reste t-il donc de l'identité russe? Pourquoi s'efforcer de ressembler à l'Europe et aux Etats-Unis alors que la Russie a une identité à elle? Pourquoi ne pas nommer ces nouveaux quartiers "La petite Karélie", "Le petit Altai", ou encore "Le petit Caucase"? Les montagnes de l'Altai et le lac Baikal n'ont rien à envier aux Alpes suisses ou au lac de Côme.

Quelques exemples de maisons traditionnelles russes, "izba":

© 2016 Globetrotterka

Vous allez aussi aimer: 
Spécialité cubaine
Dessert cubain
Restaurant havanais
Restaurant havanais
Vladimir
Vladimir
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Serguiev Posad
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Mongolie
Moscou, université d'Etat de Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Mémorial de Doubossékovo
Ile d'Izmaïlovo, Moscou
Ile d'Izmaïlovo, Moscou
Parc Izmaïlovo, Moscou
Nécropole familiale d'Arkhangelskoïe
Parc D'Arkhangelskoïe
Parc d'Arkhangelskoïe
Statues du domaine d'Arkhangelskoïe
Basse terrasse d'Arkhangeslkoïe
Statue d'Arkhalngelskoïe
Statue d'Arkhangelskoïe
Palais principal d'Arkhangelskoïe
Adjakhouri, Mix Café, Moscou
Lac Baïkal, Sibérie
Lac Baïkal, Sibérie
Doubossékovo, banlieue moscovite
Lac Vouliagmeni, banlieue athénienne
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Athènes
Moscou
Moscou
Kolomna, banlieue moscovite
Moscou
Moscou
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Saint Pétersbourg
Moscou
Moscou
Moscou
  • Facebook Social Icon
  • Vkontakte Social Icon
  • Trip Advisor Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
 Qui sommes nous 

Bienvenue sur Globetrotterka.com!
Ce site se veut un guide pour tous ceux qui souhaitent découvrir la Russie et d'autres destinations du monde, loin des attractions et arnaques pour touristes. Etrangers, Russes, Moscovites, expatriés, si vous voulez sortir des sentiers battus et vivre une expérience authentique et unique, vous avez cliqué sur le bon site! 
N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et impressions. 

© 2018 Globetrotterka

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now